Les APC - Article Processing Charges

Les APC - Article Processing Charges - sont des frais de publication qui peuvent être facturés par un·e éditeur·rice dans le but que l’article soit publié en accès ouvert. Leur montant peut varier de centaines d'euros à plusieurs milliers.
Ce mode de publication revient à déplacer les coûts du budget documentaire au budget de la recherche et il est ainsi primordial de rester vigilant·e.
La plateforme OpenAPC donne une estimation des dépenses annuelles en APC pris sur les crédits des institutions. Vous pouvez, par exemple, retrouver celles de l’UCA.

L'UCA encourage ses chercheur·euse·s à éviter le paiement d'APC et, en contre-partie, déposer la dernière version auteur·rice de leurs articles dans le portail HAL de l’UCA, en accord avec la loi pour une République Numérique.
 

Les revues hybrides

Les revues hybrides permettent aux auteur·rice·s de publier leurs articles en accès ouvert, sous condition de paiement d’APC, mais elles proposent aussi des articles accessibles par abonnement. Avec ce système, les établissements paient deux fois : directement par l’abonnement à la revue, et indirectement par les frais des publications (APC).
Par ailleurs, les APC sont généralement beaucoup plus élevés dans les revues hybrides que dans les revues « full open access ». Nature, par exemple, propose depuis peu un modèle hybride à 9 500 € pour la publication d'un article en accès ouvert.

L'UCA demande à ses chercheur·euse·s de refuser absolument le paiement d'APC pour les revues hybrides. Elle encourage, à nouveau, en contre-partie, à déposer la dernière version auteur·rice de leurs articles dans le portail HAL de l’UCA, en accord avec la loi pour une République Numérique.
 

Comment connaître les conditions d'une revue en accès ouvert ?

Vous pouvez retrouver la liste des revues en accès ouvert sur le DOAJ - Directory of Open Access Journals.
La base recense 17 000 revues en open access, dont 12 000 sans APC.


Il est aussi conseillé de lire avec attention les conditions de publication de la revue sur leur site. Prenez le temps afin d’éviter des éventuelles surprises au moment de la publication.